Citation de la journée

Nikola Krizkova, Contes Éphémères, Compagnie Kerman. Photo : Cyril Ananiguian.

Danser, est-ce combler un vide? Est-ce taire l’essence d’un cri?

C’est la vie de nos astres rapides prise au ralenti.

Rainer Maria Rilke

 

Compagnie Kerman, dirigée par Sébastien Ly : http://www.ciekerman.com/

Photo : Cyril Ananiguian. http://www.taswir.fr/

Publicités

Citation de la journée

Ma vie diffuse et vaporeuse devient pareille

aux feuilles et aux aiguilles de givre

qui étincellent comme des joyaux sur les herbes

et les chaumes par un matin d’hiver…

Par la simplicité communément appelée pauvreté,

ma vie se concentre et s’organise, devient cosmos

de masse amorphe qu’elle était.

Henry Thoreau

Complètement circassiens

Séquence 8, des 7 doigts de la main. Photo : Studio Pastis.

Ce soir, je vais voir le spectacle Séquence 8, des 7 doigts de la main, compagnie montréalaise de cirque contemporain, dans le cadre du 3ème festival Montréal complètement cirque. Je trépigne de joie et d’impatience. Le cirque contemporain est pour moi quelque chose de très caractéristique du Québec, où les circassiens et les chorégraphes travaillent ensemble depuis longtemps. Cependant, le cirque y est appréhendé comme un champ artistique à part entière, axé sur la recherche d’un mouvement épuré et propre à lui.

« … On voit les arts du cirque comme un moyen d’expression propre, le corps du spectacle. […] Les artistes de cirque ont une façon de jouer et de bouger différente de celles des acteurs et des danseurs, et il faut trouver leur essence, leur personnage à eux. » Shana Carroll, cofondatrice des 7 doigts de la main et co-metteure en scène, Voir du 5 juillet 2012

Citation de la journée

Essayez de remédier aux fautes par l’attention et non par la volonté. […] La supplication intérieure est la seule raisonnable car elle évite de raidir les muscles qui n’ont rien à voir dans l’affaire. Quoi de plus sot que de raidir les muscles et de serrer les mâchoires à propos de vertu, de poésie ou de solution d’un problème?

Simone Weil

Citation du samedi

« … Je ne pense pas aux mouvements, mais à la façon d’être mis en mouvement, mû, ému intérieurement. En allemand, bewegt, c’est le même mot, mû, ému. Mais indépendamment de cela, le mouvement, la danse, la poésie, c’est un monde qui joue un grand rôle mais ne devrait pas être fixe… Je ne sais pas ce que je ferai demain ou après-demain, mais si soudain se présente à moi autre chose que l’objectif que je visais, je le ferai. […] Je pense qu’il y a peut-être quelque chose d’intérieur, notre moteur, ce pourquoi nous tentons quelque chose, c’est bien si ça demeure, mais la forme que cela prend doit rester libre ». Pina Bausch

Photo : Tanya Traboulsi.

Photographie : Tanya Traboulsi – http://www.tanyatraboulsi.com/

Citation de la journée

Manifeste Non pour la danse d’ Yvonne Rainer (1965)

Non au spectacle

Non à la virtuosité

Non aux transformations, à la magie et aux faux-semblants

Non au glamour et à la transcendance de l’image de star

Non aux héros

Non aux anti-héros

Non à l’imagerie trash

Non à la participation de l’interprète ou du spectateur

Non au style

Non au camp

Non à la séduction du spectateur par les ruses de l’interprète

Non à l’excentricité

Non à émouvoir et être ému

Citation de la journée

Joséphine Baker qui danse le Charleston

« Le charleston devrait se danser avec des colliers de coquillages qui frétillent sur la peau et qui font une musique sèche. Moi, j’ai remplacé les coquillages par des bananes ou par des plumes. Il s’agit de danser avec les hanches, de l’une sur l’autre, d’un pied sur l’autre, et de sortir les fesses et de secouer les mains….On cache trop ses fesses depuis quelques temps : elles existent les fesses. Je ne vois pas ce qu’on a à leur reprocher. Il est vrai qu’il y a des paires de fesses qui sont tellement bêtes, tellement prétentieuses, tellement insignifiantes. Elles sont tout justes bonnes pour s’asseoir dessus et encore… » Joséphine Baker

Citation du dimanche

Le violon d’Ingres de Man Ray (1924).

 

 

« Le mouvement est avant tout une sensation optique. Si nous fermons les yeux, nous ne pouvons plus appréhender le mouvement. Ce n’est que le mouvement de nos propres muscles qui peut nous donner la sensation du mouvement. En dehors de la vue, nous pouvons appréhender le mouvement par la pensée et les sentiments. C’est pourquoi une oeuvre d’art peut être tout à fait satisfaisante si nous créons du mouvement. Ce sont nos yeux, nos esprits, nos oreilles, nos pensées qui entrent en action » Man Ray

Citation de la journée

« C’est l’intensité du mouvement et comment on l’habite qui peut amener le spectaculaire. Je cherche plutôt le dépassement physique que ce spectaculaire. Tout mouvement habité exige une forte dose d’énergie. Vitesse et lenteur se ressemblent. Mais poussées à l’extrême, en toute conscience, elles peuvent changer notre perception ou notre rapport au temps et à notre propre corps »

Louise Lecavalier

Citation de la journée

 

Photographie de Shawna Nelles. Une interprète de DFectuoso Producciones

 

« Le mouvement dépourvu de connotation psychologique, c’est au cirque qu’il existe, où il est considéré comme la réalisation de quelque chose d’établi à l’avance […]. C’est un mouvement qui répond à d’autres besoins. C’est ce même mouvement que l’on trouve dans la machine, chez l’acrobate, dans la danse et dans une oeuvre ». Alexandre Rodtchenko

Photo : Shawna Nelles – Spectacle de DFectuoso Producciones

 

Citation de la journée

« Mon art est précisément un effort pour exprimer en gestes et en mouvements la vérité de mon être. Il m’a fallu de longues années pour trouver le moindre mouvement absolument vrai. Les mots ont un sens différent. Devant le public qui venait en foule à mes représentations, je n’ai jamais hésité. Je lui ai donné les impulsions les plus secrêtes de mon âme. Dès le début, je n’ai fait que danser ma vie « . Isadora Duncan

Citation de la journée

« Je n’aime pas l’amalgame courant qui fait de la spiritualité un synonyme de la religion. Pour beaucoup, ce mot n’évoque que l’esprit, et crée par conséquent une dualité avec le corps. Ses racines linguistiques sont pourtant les mêmes que « respirer ».

Corps et esprit ne sont qu’une seule et même chose.

La conscience de la respiration peut aider à trouver cet état. Inspirer, expirer, inspirer, expirer, c’est dans ce rythme, à l’intérieur, que se trouve la clé. La manière dont nous traitons nos corps, dont nous respirons, peut s’avérer une source de changement dans nos vies ».

Sidi Larbi Cherkaoui

Citation de la journée

« Les gens me disent qu’ils retournent aux sites où ils ont vu mon travail et qu’ils ont gardé de ces lieux un souvenir spécial. […] Une pièce de danse créée in situ (site-specific danse) permet aux spectateurs de regarder les lieux d’une autre manière. Cela leur rappelle qu’il y a plus à voir que ce qui leur semblait au départ.  […] Pour moi, une pièce chorégraphique est créée in situ (site-specific) lorsque tout, y compris votre inspiration, est relié au lieu. Le travail n’aurait pas être fait ailleurs. Il ne s’agit pas de chorégraphier quelque chose dans le studio, puis de bricoler et fignoler pour pouvoir le situer ailleurs. Dans cette démarche, il peut être nécessaire d’étudier les reliefs et les surfaces du site. Les artistes peuvent aussi établir des connexions intéressantes entre les corps d’une part, les murs, les couloirs, ou même l’histoire du lieu d’autre part».  La chorégraphe Debra Loewen of Milwaukee

Pour voir une performance créée in situ à Montréal, ne ratez pas Piss in the Pool! 20, 22 et 24 juin, 20h30. Bain St-Mathieu, 2915 Ontario East. 12 $. Coprésenté par Wants&Needs dance et le Studio 303.