En Espagne, la révolution est flamenco

Une protestation contre le sauvetage de la banque Bankia avec les milliards publics en pleine crise économique se transforme en un spectacle de flamenco à Séville (la chanson interprétée est intitulée « Bankia, pulmones y branquias ».)

Nouvelles formes, créatives et imaginatives, de protestation, de revendication et d’occupation, flamenco, casseroles (les espagnols s’y sont mis aussi), mouvement OccupyMordor (tiré du Seigneur des Anneaux), décidément les modes de révolte populaire se renouvellent partout.

Emma Goldman serait contente, elle qui voulait danser à la révolution.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s